Home / Business / glamourparis declare : “Manspreading“ : les hommes priés de ne plus s’étaler dans les bus à Madrid

glamourparis declare : “Manspreading“ : les hommes priés de ne plus s’étaler dans les bus à Madrid

collected by :John Locas

referring to

Le but : permettre aux femmes de partager des images de “manspreading“ dans les transports en commun.
Un cas flagrant de “manspreading“ – cette fâcheuse habitude culturelle qu’ont certains hommes d’écarter leurs jambes et à empiéter sur l’espaces des autres usagers dans les transports en commun.
@Mujeres en Lucha – Change.orgAprès avoir passé des siècles à penser l’espace par et pour les hommes, la tendance est aujourd’hui à un urbanisme qui prend aussi en considération les femmes.
La mairie de la ville vient de décider de mettre à jour la signalétique dans les bus en y ajoutant de nouvelles règles, dont l’interdiction du “manspreading“.
Les militantes comptent continuer le combat pour que ces signes anti-manspreading apparaissent également dans le métro madrilène.

as informed in

À partir de la mi-juin, des nouveaux écriteaux seront affichés dans les autobus et les wagons de métro de la capitale espagnole, dont un à propos du manspreading.
Le «manspreading» est cette habitude qu’ont certains hommes de s’asseoir très confortablement en écartant généreusement les jambes.
Pour en savoir plus sur le réglement madrilène, c’est sur Slate.fr qu’il faut aller!
«Nous pensons que rendre visible ces pratiques quotidiennes de machine qui passe inaperçues est la seule manière d’avancer» souligne la politicienne Clara Serra dans cette vidéo (en espagnol).
La dernière ville à emboîter le pas est Madrid.

Pas de «manspreading dans les autobus de Madrid

as informed in

Madrid interdit le «manspreading dans les bus

Comme le rappel le Guardian avec une série de visuels utilisés pour dénoncer le manspreading, New York était précurseur, mais le Japon et la Pennsylvanie aussi.
Quelques semaines plus tôt, le parti d’extrême gauche de la CUP avait proposé une campagne similaire en Catalogne, en qualifiant le manspreading de «micro-agressions qui incommodent celles et ceux qui les subissent».
En France, le collectif Osez le féminisme avait lancé le hashtag #Takebackthemetro en 2014 et publié un visuel qui utilisait les mêmes codes que la société des transports franciliens.
Le 6 juin, son parti a déposé une proposition de loi devant le parlement de la région de Madrid pour que la campagne lancée par la mairie de la ville et l’entreprise des transports municipaux contre le manspreading soit étendue à l’ensemble de la région.
Le symbole utilisé s’inspire notamment d’une campagne de sensibilisation lancée dans le métro new-yorkais en 2014, comme l’a fait remarquer la conseillère municipale et politologue Rita Maestre.

Madrid interdit le «manspreading dans les bus

read more
visit us

business

Check Also

Qatar Airways joins Emirates gets taken off America laptop ban list picture-13383-310x165

Qatar Airways joins Emirates gets taken off America laptop ban list

Qatar Airways joins Emirates, Turkish Airlines and Etihad Airways who have also announced this week …